Accessibilité
Partager :
Imprimer

Informations sur le bivouac

Tout savoir sur le bivouac dans les Combrailles

En quête d'autonomie et d'aventure, pour les amateurs de randonnées ou d'activités de pleine de nature le bivouac est l'idéal, cependant il faut respecter quelques règles pour le bien-être de tous et de la nature. 

Qu’est-ce que le Bivouac ? Réglementation ? Où bivouaquer concrètement ? 5 petits conseils.

 
Source :  https://www.randonner-malin.com/bivouacs-et-camping-sauvage-en-france/
 
Le bivouac est un campement temporaire dans un endroit peu ou pas aménagé, généralement pratiqué en pleine nature par des personnes faisant des activités de plein air (randonnée, escalade, vtt, kayak, etc.) sur plusieurs jours. Un bivouac se fait du coucher du soleil à son lever, une seule nuit au même endroit et avec un campement léger et sommaire (tente ou pas).
Le camping sauvage est souvent pratiqué dans un endroit peu ou pas aménagé, un peu plus proche de la civilisation, par des personnes ayant un véhicule et restant plusieurs nuits au même endroit.

Réglementation sur le bivouac et camping sauvage en France

Les bivouacs et le camping sauvage en France sont autorisés partout où ils ne sont pas interdits.
Génial ? Non, pas tant que cela car il y a beaucoup d’endroits interdits. Il semble qu’il n’y ait pas de distinction à ce niveau de la législation entre bivouac et camping sauvage. Bonne nouvelle pour les randonneurs cependant, le bivouac est souvent toléré ou autorisé dans les parcs nationaux et les parcs naturels régionaux – sous certaines conditions.

Réglementation générale

Voici la réglementation qui est appliquée sur tout le territoire français.

Lieux publics

Il est interdit de camper dans les lieux publics suivants :
  • Forêts, bois et parcs classés comme « espaces boisés à conserver ».
  • Routes et chemins.
  • Bords de mer.
  • A moins de 200 m d’un point de captage d’eau potable.
  • Sites classés dans les « zones de protection du patrimoine de la nature et des sites ».
  • A moins de 500 m d’un monument classé « historique ».
Les préfectures ou communes peuvent également interdire des lieux publics de manière temporaire ou permanente. Ces interdictions sont généralement affichées en mairie ou signalées par des panneaux auprès des zones interdites.

Lieux privés

Il est évidemment interdit de camper dans un lieu privé sans autorisation. Les règles énoncées au-dessus pour les lieux publics sont aussi valables pour les lieux privés.
Sources :
 

Comment savoir concrètement où il est possible de bivouaquer ou camper légalement ?

Le plus simple est de demander la permissionaux propriétaires de terrains privés  ou de se renseigner auprès des mairies pour connaître les lieux autorisés.
 
Source : http://www.trekmag.com/conseil-les-5-regles-bivouac
Voici 5 petits conseils préconisés par Trek Magazine pour réussir son bivouac :
 
1. Prendre les équipements indispensables (Tente, matelas, sac de couchage, réchaud, lampe frontale, couteau multifonctions et pourquoi pas filtre à eau / pastilles).

2. Choisir son emplacement de bivouac : les autorisations de bivouac dépendent de la législation en vigueur sur le domaine choisi. Il n’est pas permis de bivouaquer où bon nous semble. S’il s’agit d’un domaine privé, une autorisation des propriétaires des lieux est nécessaire. Pour le reste, il suffit de se conformer au règlement en vigueur… et payer les taxes éventuelles. Et même en cas d’autorisation, il faudra se conformer à certaines règles (distance réglementaire des routes ou sentier, feu autorisé ou non, etc.). Ne pas planter sa tente près d’un refuge, sauf avec l’autorisation du gardien.
 
3. Bien monter sa tente (Ne pas attendre que la nuit tombe pour installer le bivouac).

4. Faire son feu (Si la réglementation en vigueur le permet).

5. Ne pas laisser de traces (Rapporter vos déchets et détritus, ne déranger pas la faune et la flore…).